Le nouveau départ

3615 Ma Life pour les intimes

20 jours que je vis dans le pays du gouda, des vélos, des moulins, des canaux, des tulipes, des quartiers rouges, des coffee shops et des géants. Tous ces clichés sont bien sûr vrais !

Si on fait abstraction de pourquoi on est parti avec Mathilde, vivre ailleurs (que Paris) semble se révéler plus que bénéfique, notre qualité de vie s’est grandement améliorée: plus de RER de merde tous les jours, un vrai grand appartement, beaucoup beaucoup moins de pollution (Groningen est la ville numéro 1 en vélos dans le monde) et moins de stress au final. J’en profite pour me coucher tôt avant 23h et me lever tôt entre 7h30 et 8h, je viens de me remettre au sport. Par contre, pour l’instant pas facile de pas goûter tous les trucs gras que nous propose la « gastronomie » hollandaise.

Pour ce qui est du travail, c’est bien entendu BEAUCOUP plus difficile qu’à Paris, primo je ne parle pas néerlandais et deuzio je ne parle pas néerlandais. J’essaye donc pour l’instant de rester du côté de la France et même s’il y aura forcement moins de boulot, j’aurai au final plus de temps pour faire des projets perso, truc que j’avais presque oublié à Paris avec 2h de transport par jour, tu perds vite l’énergie…

Sinon pour en revenir aux Pays-Bas, la vie ici est assez différente qu’en France et particulièrement qu’à Paris vous vous en doutez. Pour ce qui est de Groningen, le premier truc qui choque c’est le silence, on habite sur une grande place au centre de la ville, mais comme les voitures sont interdites dans le centre on n’entend presque aucun bruit, si ce n’est des vélos qui passent. Les vélos justement, il y en a partout ! Ici, 60% des trajets se font à vélo donc tout le monde en fait, ils sont partout partout partout ! On s’y habitue vite et il faut vraiment qu’on s’en achète là, surtout que ça ne coûte pas cher du tout. L’autre truc qui choque c’est : LA TAILLE DES GENS. Mais quand je dis qu’ils sont géants, ils le sont ! C’est le peuple le plus grand du monde. De mes 181cm je suis un tout petit ici ! Je reviendrai plus tard sur cette magnifique langue qu’est le néerlandais, j’ai d’ailleurs commencé à apprendre. Heureusement qu’ils parlent tous anglais.

Bon, je vais m’arrêter là parce que ça va finir en pavé sinon. Vous l’avez donc compris tout roule pour l’instant, c’était pas facile de quitter Paris et bien sûr cette ville incroyable me manque énormément, mais des fois il faut faire des choix pour avancer et je sens qu’on a fait le bon avec Mathilde.

 

1 pensée sur “Le nouveau départ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *